Mais en 2013, un drame bouleverse la vie de Dominique : une femme s’endort au volant et fauche la vie de sa fille, alors enceinte de cinq mois. La musique devient alors un besoin viscéral et réunit le duo, qui entreprend de produire un album. Réalisé par Blanche Baillargeon, Mahiné est un vibrant hommage à cette jeune femme qui adorait la vie et la portait fièrement. Interprétées en portugais, en espagnol et en français, les chansons puisent dans le répertoire brésilien d’hier et d’aujourd’hui, d’Astor Piazzola à Ana Caram, en passant Chico Buarque, Guinga, Djavan, Paulo César Pinheiro et João de Barro. On y trouve aussi deux pièces originales, dont la pièce-titre, une reprise d’un titre de la Capverdienne Mayra Andrade et une chanson traditionnelle de la Tanzanie. Mahiné, c’est la poésie et la chaleur des musiques du monde livrées avec sensibilité et virtuosité par deux artistes passionnés.